Depuis quelques années, au côté des modèles majeurs que sont la souris, la mouche drosophile ou la plante Arabidopsis thaliana (Arabette des dames), les espèces modèles utilisées en biologie se sont considérablement diversifiées, tant au niveau mondial, qu'européen et français. Cette diversification peut s’expliquer par la redécouverte de la forte unité du vivant et de l’utilisation récurrente de certains réseaux de gènes très conservés au cours de l’évolution. D’autre part, la pression règlementaire et sociétale sur l'utilisation des mammifères en recherche s’est considérablement accrue. Le faible coût de maintien d’animaux ou de végétaux modèles plus simples, et aussi la multiplication des espèces pour lesquelles des données de séquençage du génome ont été obtenues, ont rendu ces modèles de plus en plus attractifs.
De nombreuses équipes de recherche (CEA, CIRAD, CNRS, IFREMER, INRA, INSERM, Universités/Grandes Ecoles, etc.) utilisent ainsi différents modèles pour donner des réponses complémentaires à leurs questions biologiques, et ont mis en place des structures appropriées (plateformes, plateaux-techniques ou laboratoires de référence). Ces structures doivent être davantage soutenues pour leur permettre de développer des technologies innovantes visant à une meilleure compréhension de la fonction des gènes. Dans ce contexte, le réseau EFOR (Réseau d'Etudes Fonctionnelles chez les ORganismes modèles) a été mis en place pour recenser les espèces concernées ainsi que les structures et laboratoires porteurs du développement de ces modèles, et motiver le financement de ces recherches. La France, qui possède un potentiel exceptionnel, sera ainsi valorisée aux niveaux européen et mondial.
 
 
8th annual meeting EFOR network, May 2nd and 3rd 2017
2nd - 3rd of May 2017
EFOR - Réseau d'´Étude Fonctionnelle chez les ORganismes modèles
Colloque OPAL : Place des méthodes de remplacement en expérimentation biologique
CRISPOR: guideRNAs DESIGNER TOOL CRISPR/Cas9 Gene Editing
New plasmids for CRISPR/Cas9-mediated knock-in in zebrafish
The CRISPR Revolution
Place alternative methods in biological experimentation
Guidance on the environmental risk assessment of genetically modified animals
CRISPR Cas9: A novel approach to genetic engineering
Fish brain successfully transparized (clarity method) by the Tefor Core Facility
  Share on Google+ 
RELATED INFRASTRUCTURES