Experts
Daniel
BOUJARD
daniel.boujard@univ-rennes1.fr
unité « Interactions cellulaires et moléculaires », CNRS et Université de Rennes 1
Disciplines
Infrastructures
Databases
Bibliography
Resources
Introduction
Les intérêts du modèle peuvent se décliner de la façon suivante :

La segmentation holoblastique, propre aux amphibiens, permet des approches en embryologie expérimentale remarquable. Il est également possible de réaliser des cultures d’explants dont on peut contrôler la différenciation, de microinjecter des ARN, des antisens ou des anticorps dans des blastomères ciblés au moins jusqu’au stade 128 cellules.

L’utilisation de l’ovocyte comme tube à essai : l’ovocyte, de grande taille (1,25mm) est utilisé depuis longtemps par toutes les équipes qui s’intéressent au fonctionnement des canaux, de récepteurs ou de transporteurs membranaires.

La reprise de la méiose est chez cette espèce sous le contrôle de la progestérone et se visualise facilement par une dépigmentation du pôle animal qui fait suite à l’éjection du premier globule polaire. Il s’agit donc d’un modèle de premier choix pour l’étude des cascades de signalisation qui sont nécessaires au passage de la prophase 1 à la métaphase.

L’absence de phase G1 et G2 au cours des douze premières divisions embryonnaires est un phénomène qui est propice à l’étude du cycle cellulaire (et en particulier à la préparation d’extraits cellulaires). Il permet également de travailler sur le contrôle de l’expression des ARN maternels et représente un modèle unique pour l’étude du démarrage de l’activité transcriptionnelle du génome zygotique. L’utilisation d’extraits acellulaires caractéristiques des différentes phases du cycle cellulaire permet des études biochimiques des divisions mitotiques.

La métamorphose, sous le contrôle des hormones thyroïdiennes, permet le développement de recherches fondamentales sur l’apoptose mais fait aussi de l’embryon de Xénope un modèle incontournable pour l’étude des perturbateurs de l’axe thyroïdien.
Reproduction
General
Tools