Experts
Emmanuelle
JACQUIN-JOLY
jacquin@versailles.inra.fr
Unité mixte INRA Université Paris VI PISC, Versailles
Disciplines
Infrastructures
Databases
Bibliography
Resources
Introduction
Spodoptera frugiperda et Spodoptera littoralis sont des lépidoptères de la famille des noctuelles (papillons de nuit), dont les chenilles sont des ravageurs des cultures. Ces insectes sont souvent polyphages, s’attaquant à plusieurs cultures différentes. Une première espèce, S. frugiperda cause des ravages surtout sur maïs, blé et riz et des variants adaptés à l’une ou l’autre de ces plantes hôtes ont été décrits. On la retrouve en Amérique du Sud et Centrale, en Floride et en Chine. Une seconde espèce, S. littoralis, fait de nombreux dégâts sur coton, artichaut, tomate, poivron, et se retrouve dans le pourtour du bassin méditerranéen, en Afrique, au Moyen Orient. Aujourd’hui, les études s’orientent principalement sur la mise en évidence et l’analyse de la spéciation écologique au sein de ce genre, sur la relation entre la structure du génome et l’adaptation à l’environnement, sur la réponse de ces insectes à des agents infectieux et xénobiotiques, et sur les mécanismes de l’olfaction et de la gustation, via des approches de génomique et de transcriptomique en particulier. L’approfondissement des connaissances sur la biologie, la physiologie et les pathologies de ces insectes ouvre des perspectives de diversification des moyens de lutte contre les ravageurs de culture. La recherche est en cours pour développer les méthodes de transgenèse et/ou de transfert de gènes. Les deux espèces sont maintenues en élevage, ainsi que le parasitoïde Hyposoter didymator dont l’interaction avec Spodoptera est étudiée sous plusieurs aspects (physiologie moléculaire, facteurs de virulence, évolution).
Reproduction
General
Tools