Experts
Hervé
MOREAU
herve.moreau@obs-banyuls.fr
UMR 7628 Observatoire océanologique de Banyuls-Sur-Mer, équipe Génomique évolutive et environnementale du Phytoplancton
Disciplines
Infrastructures
Databases
Bibliography
Resources
Introduction
A ce jour, l’algue verte Ostreococcus tauri (O. tauri) est le plus petit organisme eucaryote libre décrit et possède le plus petit génome connu pour un eucaryote photosynthétique. Cette algue est très répandue dans toutes les mers du monde, et constitue un élément du phytoplancton. Elle est, avec les cyanobactéries et les picoeucaryotes photosynthétiques, le premier maillon de la chaîne alimentaire dans les océans, utilisant l’énergie solaire et fixant le dioxyde de carbone pour produire de la matière organique dont se nourrissent les autres organismes. Environ 50% de l’oxygène que nous respirons est issu de ce processus photosynthétique réalisé par les organismes unicellulaires du phytoplancton. L’intérêt suscité par cette algue verte planctonique unicellulaire s’explique à la fois par son intérêt comme organisme modèle pour étudier le phytoplancton marin, et par sa position évolutive à la base de la lignée verte menant aux plantes supérieures. De ce fait, O. tauri partage avec les plantes beaucoup de mécanismes physiologiques et moléculaires. Ainsi, la plupart des gènes présents spécifiquement dans le règne végétal sont présents chez O. tauri . Les génomes de trois souches ont été entièrement séquencés et les études permettant d’élucider la fonction des gènes conservés entre ces algues « primitives » et les plantes supérieures va permettre de mieux comprendre la fonction et la régulation des gènes homologues chez les plantes, ainsi qu’à la manière dont ils ont évolué.
Reproduction
General
Tools