Experts
Alexander
ERESKOVSKY
alexander.ereskovsky@imbe.fr
Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie marine et continentale UMR CNRS7263 IRD237 AMU UAPV, Marseille
Disciplines
Infrastructures
Databases
Bibliography
Resources
Introduction
Les éponges (Porifera) forment une vaste lignée de métazoaires (animaux) marins comprenant environ 10000 espèces, récemment subdivisées en quatre groupes : les calcisponges, les hexactinellides, les démosponges et les homoscléromorphes (Gazave et al., 2011). Aujourd’hui encore, leur position phylogénétique est débattue au sein de la communauté scientifique, mais il est admis qu’elles représenteraient l’une des premières lignées de métazoaires encore présents sur terre à avoir émergé. Les modèles d’éponges sont encore rares au niveau international et sont peu connus d’un point de vue génomique. Oscarella lobularis, du groupe des homoscléromorphes, est actuellement développé en France comme modèle en évo-dévo.

Oscarella lobularis présente une lame basale bien développée, contenant du collagène de type IV, quel que soit le stade de développement. La présence de cette lame basale implique que les processus de morphogenèse soient majoritairement de type épithélial, et c’est l’un des intérêts principaux de ce groupe d’éponges en évo-dévo. Cette espèce est très bien décrite et aisément disponible en Méditerranée, elle ne possède pas de squelette minéral (éponge sans spicule, comme les autres Oscarellidae), ce qui facilite son étude. Le séquençage complet du génome est envisagé dans les années à venir.
Reproduction
General
Tools