Experts
Pierre
GOLSTEIN
golstein@ciml.univ-mrs.fr
Centre d'Immunologie INSERM/CNRS/Univ.Medit., Marseille
Disciplines
Infrastructures
Databases
Bibliography
Resources
Introduction
Dictyostelium discoideum constitue un modèle fantastique pour de nombreuses fonctions cellulaires et pour le développement, y compris dans une optique de recherche biomédicale. L’étude chez D. discoideum de grands sujets actuels de biologie comme la transduction du signal, la phagocytose et la mort cellulaire devrait fortement contribuer à la connaissance de ces fonctions chez les eucaryotes supérieurs, où, par exemple, phagocytose et mort cellulaire jouent un rôle majeur en pathologie. Le protiste D. discoideum, microorganisme eucaryote, occupe une place tout à fait particulière dans l’évolution : il a émergé il y a environ un milliard d’années, au moment de la divergence animaux / champignons ; et il constitue une des tentatives de l’évolution vers la multicellularité. La solution trouvée dans ce cas est unique : chez D. discoideum, la multicellularité résulte de l’association de cellules initialement isolées et non pas de la division d’un zygote. D. discoideum est aussi un système de choix pour tout ce qui touche à la motilité et notamment aux moteurs cellulaires. Mais bien d’autres domaines de la biologie sont explorables à partir de D. discoideum. Suivant les fonctions étudiées, cet organisme pourra se comporter, soit comme un modèle simple, soit comme un contrepoint phylogénétique des fonctions complexes existant chez les cellules d’organismes supérieurs.
Reproduction
General
Tools